La filière du droit, administration et sciences politiques est très prisée des étudiants, car étant traditionnellement considérée comme la clé du pouvoir dans un contexte changeant et interactif. Décryptage de la filière.

Les métiers du droit et l’administration accessibles à tous !

Devenir juriste en deux ans sans passer par la case université, c’est possible ! Avec le DUT carrières juridiques, alliant les matières juridiques avec des disciplines incontournables telles que l’administration ou la comptabilité, tout le monde peut prétendre au secteur d’activité. Cependant, les étudiants privilégient plus la licence de droit à l’université où ils se spécialisent progressivement, abordant les différentes options de la filière ainsi que d’autres disciplines incontournables, avant d’opter pour des spécialisations plus pointues, dans le cadre du Master. Le CAPA est un diplôme obligatoire pour devenir avocat ou juge. Il se prépare à l’école l’Ecole Nationale de la magistrature. D’autre part, l’ENM ouvre depuis quelques années 80 places par an, contre 192 en 2005. Par conséquent, il est conseillé de faire un master ou un parcours en IEP pour accéder à cette institution considérée aujourd’hui comme un réservoir des meilleurs étudiants.

Sciences Po, le must !

Les Sciences Po, c’est pour les élites ! Par conséquent, l’accès à la formation passe par un concours exigeant et très sélectif. Les candidats aux études en Sciences Po doivent être dotés d’une bonne culture générale et être rigoureux, tout en faisant preuve d’un appétit intellectuel sans faille, pour se donner toutes les chances de réussir leur concours. Toutefois, on peut également y accéder sans passer par la case concours avec une mention « très bien » au baccalauréat, qui permet l’accès direct à la formation en 5 ans, incluant l’un des 14 masters proposés en spécialisation. Par ailleurs, en plus de Sciences Po, il existe huit autres Instituts d’Etudes Politiques, dont six recrutent en concours commun. L’ENA, une référence dans le secteur, propose un cursus de deux ans à Paris et Strasbourg, avec un effectif de 80 étudiants par an, rémunérés comme des fonctionnaires publiques dès le début de la formation, étant donné qu’ils s’engagent à servir l’Etat pendant 10 ans.

Affiche 5 sur 6 résultats

Compteur:
Afficher par:
Ordre: