Communication : pourquoi votre leadership n’est-il pas convaincant ?

Les dirigeants d’une entreprise sont le ciment qui unit toute l’entreprise. Sans leadership, l’entreprise s’effondrerait suite à un travail désorganisé. Cependant, la colle n’est pas toujours solide ; si votre entreprise ne fonctionne pas de manière efficace, c’est peut-être la faute aux dirigeants, plus particulièrement lorsque votre leadership est en train de craquer, parce que les leaders ne savent pas bien communiquer.

Si vous sentez que la capacité de votre leadership à communiquer est faible, voici quelques façons de le stimuler.

Former, éduquer, progresser

Contrairement à d’autres formes de communication, la communication au sein d’une entreprise obéit à des règles rigides et complexes. Les rapports et les présentations doivent être présentés dans un format et un style précis et dans une langue particulière. Heureusement, contrairement aux autres types de communication, on peut suivre une formation communication d’entreprise dans un contexte éducatif.

Si vos dirigeants ont des problèmes fondamentaux avec ce type de communication, vous devriez envisager de les aider à poursuivre des études dans ce sens, en suivant par exemple un MBA conçu pour aider les chefs d’entreprise à acquérir les compétences nécessaires pour booster leur leadership. Même après l’obtention de leur diplôme, vos leaders peuvent compléter leurs compétences en communication par une formation supplémentaire. Ensuite, ils devraient continuer à mettre en pratique leurs connaissances en communication afin d’améliorer leurs relations avec votre effectif.

Bâtir une base de confiance

La confiance fait partie intégrante du leadership organisationnel pour plusieurs raisons. Plus précisément, en ce qui concerne la communication, la confiance encourage les travailleurs à s’ouvrir à leurs supérieurs au sujet des émotions et des idées, ce qui peut amener une entreprise dans une direction plus positive et plus productive. Cependant, les leaders qui ne peuvent pas communiquer efficacement inspirent rarement confiance dans leurs équipes.

Contrairement à d’autres comportements et attitudes, la confiance ne peut être exigée. Au lieu de cela, les dirigeants doivent établir lentement et soigneusement la confiance, qui repose en grande partie sur une bonne communication. Vos dirigeants devraient développer des tactiques de communication de confiance, comme par exemple :

  • toujours dire la vérité ;
  • admettre la faute et l’assumer ;
  • accorder du crédit aux parties concernées ;
  • éviter les ragots et les injures ;
  • respecter les engagements pris…

Etre à l’écoute des autres

Les personnes en position d’autorité ont tendance à parler souvent, ce qui fait qu’ils développent généralement la mauvaise habitude d’écouter rarement. Ainsi, lorsqu’ils communiquent avec leurs subordonnés, les leaders parlent, font des sermons et de la harangue, ne donnant guère un mot aux travailleurs.

Cependant, parler sans écouter est un échec à s’engager dans une communication efficace, et cela empêche souvent les leaders de reconnaître des indices importants qui pourraient améliorer la performance. Au lieu de cela, vous devriez demander à vos dirigeants d’écouter activement, ce qui signifie se concentrer sur ce que les travailleurs disent.

Laisser un commentaire