L’économie sociale et solidaire (ESS) : ce qu’il faut retenir !

C’est un terme qui revient le plus souvent dans les discussions ces dernières années où le contexte est dominé par les problématiques de développement durable. A quoi renvoie l’économie sociale et solidaire ? Existe-il une formation précise pour exercer une activité associée à la terminologie ? Quelques éléments de réponse.

Définition et les grandes catégories d’acteurs de l’ESS

Pour faire simple, l’économie sociale et solidaire fait référence aux acteurs économiques qui entreprennent des activités sans but lucratif ou qui recherchent un profit limité tout en poursuivant un but/objectif d’utilité sociale. Il existe quatre grandes catégories d’acteurs de l’économie sociale et solidaire : associations mutuelles, coopératives et fondations.

Ces structures se démarquent par leur mode de fonctionnement et leur finalité. Les dirigeants sont élus, la gestion est collective et participative, l’utilité collective ou sociale prend le pas sur la recherche du profit. En réinvestissant majoritairement les bénéfices engendrés dans l’activité, la rémunération des actionnaires est ainsi facilitée. Les entreprises investies dans ce domaine se signalent dans tous les secteurs d’activité, de la banque à la culture, en passant par le commerce équitable.

Formations et débouchés de l’ESS

Secteur dynamique, l’ESS représente 9,5% des entreprises, soit plus de 220 000 établissements. Avec actuellement 10,3% de l’emploi salarié, un renouvellement de 27% d’actifs partant à la retraite d’ici 2020 est prévu dans le secteur, soit plus de 600 000 postes qui seront vacants dont 18% réservés aux cadres, c’est une activité prometteuse  avec des débouchés réels.

Au niveau des programmes de formation economie sociale et solidaire, l’observatoire national de l’ESS fait état de 72 cursus, allant du bac+2 à bac+5, dont 61% permettent d’accéder accès à un diplôme de niveau master.

Enfin, en ce qui concerne les débouchés, ils sont multiples et accessibles dans une grande diversité de secteurs d’activité : services de proximité à l’action sociale, développement durable, entreprises mutualistes et coopératives.

Laisser un commentaire