Ingénieur (e) agronome : formation, fonction, salaire, compétences…

Les questions écologiques sont au cœur des stratégies de développement des entreprises depuis ces dix dernières années. C’est dans ce contexte que de nombreux métiers verts ont vu le jour, surtout dans le domaine de l’ingénierie et de la recherche pour proposer des solutions qui respectent la planète. Zoom sur le métier d’ingénieur (e) agronome.

Quelles sont les missions d’un (e) ingénieur (e) agronome ?

Les ingénieurs agronomes interviennent dans divers secteurs, de la génétique à la microbiologie en passant par l’alimentation humaine et animale, la nutrition… Cependant, quelle que soit la spécialité de ces experts, ils ont pour mission d’améliorer les techniques de productions pour développer une agriculture compétitive, durable et sûre. Ils peuvent participer, par exemple, à l’amélioration de la résistance d’une céréale ou à la fabrication d’un nouvel engin agronome.

Ou travaille l’ingénieur (e) agronome ?

Ils travaillent dans des conditions différentes, selon leur fonction : sur le terrain ou en laboratoire (public ou privé), auprès d’une chambre d’agriculture, à l’INRA  au CNRS ou encore chez un industriel de l’agroalimentaire.

Quelles sont les compétences requises pour exercer le métier ?

La fonction d’ingénieur (e) agronome tourne autour de plusieurs compétences. Recherche, capacité à analyser et à innover avec des solutions toujours plus efficaces. Savoir communiquer est un autre atout dans sa fonction, en plus d’avoir le sens de l’initiative, un esprit créatif. Enfin, il adapte ses créations aux besoins du secteur.

Niveau salaire, un (e) ingénieur (e) agronome peut toucher entre 2 000 et 2 500 euros/mois.

Quelle formation suivre ?

Les candidats au secteur agronome, de façon générale, peuvent passer par une école d’ingénieurs spécialisée, après 2 ans de classe prépa bio-véto, ou un bac+2/3 scientifique : bachelor, DUT, licence pro ou encore le bts environnement nature. Les étudiants se spécialisent en agronomie le plus souvent pendant la troisième année de la formation et suivent quasiment tous leur cursus en apprentissage.

Laisser un commentaire